L'actualité

Un CAP Primeur pour 2017

23/02/2016

Contrairement aux idées reçues, vendre des fruits et des légumes, c'est un métier !

Image actualité

« Il existe bien un CAP charcutier et un CAP boucher : pourquoi pas un CAP primeur ? ». C’est l’objectif que Luc Barbier, président de la Fédération nationale des producteurs de fruits (FNPF), s’est fixé avec l’Union nationale des syndicats des détaillants en fruits, légumes et primeurs (UNFD) et un centre de formation de Lorraine (Afpa).
L’initiative vise à permettre aux commerces d’avoir des personnes formées sur la manipulation des fruits et légumes et donc à en limiter le gaspillage.

Á la rentrée 2017, trois établissements devraient mettre en place un CAP "Primeur" et à terme, une vingtaine dans toute la France.

Retourner en haut de page